Par Cédric 6 sept. 2022

L’impact des nouvelles technologies sur les soins de santé

Lors des deux dernières années, notre société a subi un véritable électrochoc. Parmi les effets ressentis: une nouvelle vision face au télétravail, une pénurie de main-d’œuvre qui s’est accentuée, une coupure au niveau de l’approvisionnement (qui peine toujours à reprendre le dessus) et bien plus.

Il n’y a cependant pas eu que du négatif. L’électrochoc a aussi eu pour effet d’accélérer certaines initiatives, de nous inciter à revoir nos façons de faire et d’user toujours plus de créativité.

Au Québec, l’un des domaines qui ont été le plus touchés est celui de la santé. Hautement sous les projecteurs tout au long de la pandémie, notre système de santé a connu plusieurs améliorations depuis les deux dernières années malgré tout.

Quelles sont-elles? Voici quelques exemples de nouvelles technologies en santé.

Les logiciels en santé

Il n’y a pas si longtemps, le fax était l’outil principal de la plupart des cliniques et hôpitaux québécois. Les services sans rendez-vous et même les systèmes de prise de rendez-vous étaient archaïques et frustrants.

Depuis le début de la pandémie, le domaine de la santé en a profité pour accélérer grandement son processus de transformation numérique. L’avènement de Clic Santé a eu un effet très bénéfique sur la prise de rendez-vous et le système de réservation a pu être testé à fond avec la vaccination contre la COVID-19. C’est sans oublier toute la gestion du passeport vaccinal, développé à vitesse grand V par Akinox en collaboration avec Uzinakod.

La télémédecine a aussi pris son envol au Québec. Avec le dossier centralisé et Carnet santé Québec, l’utilisation du papier (et du fameux fax) a grandement diminué, sans disparaître entièrement pour l’instant.

Il ne faut surtout pas oublier d’aborder le sujet de la sécurité des données en santé. Les solutions technologiques nécessitent une surveillance continue et des mises à jour constantes pour contrer les attaques potentielles.

Les robots et la santé

Les robots prennent de plus en plus de place dans ce secteur. L’utilisation d’un bras manipulateur pour une personne handicapée lui permettra d’augmenter son autonomie, par exemple. Certains robots sont contrôlés par des chirurgiens pour effectuer des opérations. Beaucoup plus constantes, ces machines permettent d’effectuer des interventions généralement plus rapides et moins risquées, grâce à une précision d’opération accrue. Cela peut aussi avoir un impact positif sur le temps de rémission des patients.

Une autre application de la robotique a pris son envol avec la pandémie. C’est d’ailleurs le sujet de ma thèse de doctorat présentement en cours. Il s’agit de l’assistance au travail des infirmières.

Comme dans plusieurs domaines actuellement, il y a une pénurie de main-d’œuvre au sein du personnel soignant. Avec l’apparition du virus, la demande a augmenté et plusieurs employés ont été contaminés. Ce sont deux facteurs qui n’ont fait qu’amplifier le problème!

Et si des robots pouvaient faire certaines tâches répétitives? Ils pourraient servir la nourriture ou distribuer des médicaments, faire la désinfection de pièces ou prendre les signes vitaux des patients. Ceci libèrerait du temps aux infirmières qui pourraient se concentrer sur l’aspect humain de leur travail.

D’autres robots sont parfois utilisés pour l’accueil. Ils dirigent les gens dans l’hôpital, ils peuvent répondre à certaines questions et même prendre des rendez-vous!

Dans tous les cas, certains robots de ce type existent déjà, mais le coût d’une telle technologie est considérable.

L’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

Une autre technologie qui prend de plus en plus de place en santé est l’utilisation de l’intelligence artificielle. Il est maintenant possible d’aider les médecins dans le diagnostic de certaines maladies, principalement grâce à l’analyse d’images de radiologies.

Dans certains pays, l’utilisation d’agents d’intelligence artificielle a déjà été implantée dans des centres d’appels d’urgence 911. La voix générée par le système est à s’y méprendre et l’aide apportée aux appelants peut parfois aller encore plus loin que si un humain était à l’autre bout du fil!

La raison principale est que la solution d’intelligence artificielle utilise toutes les données disponibles (audio, vidéo si disponible ainsi que l’historique de tous les appels).

Le modèle peut donc être en mesure de déceler des choses que l’être humain ne pourrait pas, comme le silement d’une respiration.

En plus d’augmenter la qualité des soins, c’est encore une fois une solution pour pallier le manque de personnel dans le secteur.

IoT: Les technologies intelligentes dans la santé

Cela fait maintenant quelques articles que je publie sur le sujet (voir les suggestions d’articles plus bas). L’IoT étant partout autour de nous, comment peut-il s’appliquer au domaine de la santé?

En fait, il y a beaucoup de possibilités et certaines sont déjà en place. Premièrement, le wearable (désolé pour l’anglicisme, le terme est difficile à traduire en français sans perdre son sens) est un des plus grands vecteurs de l’IoT en santé. Les montres intelligentes, les capteurs sur les vêtements (chaussures, chandails, etc.), tout ça permet d’aller chercher des données sur la personne qui les porte.

Il est donc possible d’utiliser ces données pour divers aspects de la santé: analyse du sommeil, de la pression artérielle, du cœur et j’en passe. On peut alors prévenir des incidents en avertissant le patient si jamais il présente des signes de crise cardiaque ou autres problèmes de santé.

Avec des notifications et des conseils, il est aussi possible de retarder ou même d’inhiber un problème de santé et ainsi laisser le temps au patient de consulter son médecin. Un jour, ce dernier pourrait même prendre les devants et convoquer ses patients pour donner suite à une notification émise par l’un des différents dispositifs intelligents d’un patient.

Une autre utilisation de l’IoT dans un hôpital est la localisation de l’équipement. Il arrive souvent que le personnel de la santé perde un temps fou à chercher un équipement précis. Si ce dernier avait un dispositif de localisation, il serait donc possible de le trouver rapidement.

La gestion des lits pourrait aussi être grandement simplifiée. Par exemple, si un patient quitte sa chambre pour une radiographie, cela laisserait du temps pour faire le ménage de son espace pendant son absence. Au risque de me répéter, cet entretien ménager pourrait être accompli par un robot! 🤖

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, les nouvelles technologies dans le domaine de la santé ont leur place. Cependant, la conception de ces produits est contrainte à des règles strictes.

Une certification des autorités (par exemple: Santé Canada) est nécessaire afin de s’assurer de la sécurité du produit pour la santé des patients. Pourquoi? Pour éviter que la technologie soit la cause de problèmes supplémentaires!

Le défi principal est au niveau de la sécurité des données et du dispositif contre les cyberattaques. Aussi, l’aspect éthique de l’utilisation de robots et d’algorithmes d’intelligence artificielle soulève de grands questionnements. Les autorités compétentes se penchent d’ailleurs en ce moment pour encadrer l’utilisation de l’IA dans le domaine de la santé.

Lorsqu’il est prouvé que ces points sont sécuritaires et valides, le produit peut être utilisé par le public et ainsi contribuer à améliorer la qualité des soins. Il peut même avoir un impact positif sur l’espérance de vie des patients.

Chez Uzinakod, les projets technologiques dans le domaine de la santé, c’est l’une de nos spécialités. Nos experts sont en mesure de vous assister tant au niveau du développement que de la certification de votre solution. Nous mettons en place des mesures de sécurité efficaces pour assurer la protection de toutes données sensibles et confidentielles.

Contactez-nous dès maintenant pour discuter de votre projet et voir comment nous pouvons vous aider à améliorer la qualité de vie de tous!

Articles recommandés
Publié le 15 juin 2022

Le mariage entre l’IA et l’IoT… ça donne l’AIoT!

On entend souvent parler de l’Internet des objets (IdO ou IoT). En fait, dernièrement, je vous en parle beaucoup du moins. Un autre sujet qui prend beaucoup de place est, non pas les séries Netflix, mais plutôt l’intelligence artificielle (IA ou AI). Il existe une cohésion très forte entre

En lire plus
Publié le 4 février 2022

Les domaines d’application de l’IoT

L’Internet des Objets (IdO ou IoT) a débuté dans les alentours de 1982 alors que des étudiants de Carnegie Mellon University à Pittsburgh ont décidé de modifier une machine distributrice Coca-Cola. Le but: éviter de se déplacer pour rien. Ils ont ainsi commencé par mettre des capteurs pou

En lire plus
Partager sur