dans Technologies

Geneviève Pha En collaboration avec Geneviève Pha

L’analyste en assurance qualité occupe un rôle clé dans la conception d’une application ou d’un logiciel, et ce, tout au long du projet. De l’analyse des requis à la présentation du livrable au client, son mandat est large et nécessite flexibilité, collaboration et communication. Nous avons discuté avec Geneviève Pha, analyste en assurance qualité chez Uzinakod, qui a accepté de nous partager son quotidien et de nous parler de son rôle au sein de l’équipe.

 

Quel rôle occupe le spécialiste en assurance qualité dans une équipe?

Peu importe l’équipe dans laquelle il se trouve, la responsabilité de l’analyste en assurance qualité est importante. Son mandat est d’anticiper les actions possibles des utilisateurs d’un logiciel ou d’une application pour s’assurer que le produit est fonctionnel. Il teste les boutons, il tourne l’application dans tous les sens, il cherche les failles et les arrêts de fonctionnement, bref, il met le produit à l’épreuve.

L’analyste en assurance qualité travaille en équipe avec l’analyste d’affaires, mais aussi avec les développeurs. L’analyste d’affaires représente le client, connaît ses besoins et s’assure du suivi avec celui-ci. Il est donc la personne-ressource quand il faut valider des règles et confirmer des anomalies. L’équipe de développement, elle, travaille en étroite collaboration avec l’analyste en assurance qualité pour corriger les anomalies dans les applications testées et déterminer les futurs scénarios. Les développeurs apportent ensuite des modifications à l’application pour livrer un produit de qualité selon les recommandations de l’analyste d’affaires, puisque c’est lui qui possède la meilleure connaissance des requis.

 

Quelles sont les tâches de l’analyste en assurance qualité?

Pour comprendre les interventions de l’analyste en assurance qualité, il faut d’abord saisir le fonctionnement d’un projet de développement de logiciel. Il y a 4 étapes.

 

1. L’analyse

L’analyse a lieu en début de projet ou au moment où des fonctionnalités sont définies. Il s’agit de l’identification des cas de test et des cas particuliers (les cas qui pourraient devenir problématiques à l’utilisation de l’application). L’analyste en assurance qualité aidera à leur identification et ciblera les manquements dans les requis.

 

2. La rédaction des cas de test

Cette étape se déroule en parallèle avec le développement. La rédaction des cas de test est basée sur l’analyse. C’est l’analyste en assurance qualité qui procède à la rédaction des cas de test, en collaboration avec l’analyste d’affaires et les concepteurs, au besoin.

 

3. Exécution des cas de test

À ce stade, il s’agit d’effectuer les tests rédigés et de vérifier que ces corrections n’ont pas fait régresser les autres fonctionnalités de l’application. Cette étape se déroule après le développement.

 

4. Suivi des anomalies

Si des anomalies sont détectées, elles sont documentées et envoyées à l’équipe de développement qui en assurera le suivi et la correction après l’exécution. Des tests d’acceptation sont aussi réalisés en collaboration avec le client. Les tests d’acceptation sont des scénarios réels ou très près de la réalité. Ils reflètent le quotidien des utilisateurs de l’application. Ici, l’objectif est de déterminer si la séquence d’activités (la séquence d’utilisation) peut engendrer certaines failles. Ensuite il faut déterminer si ces failles sont acceptables et peuvent être laissées telles quelles.

 

À quoi ressemble son quotidien?

Chez Uzinakod, nous travaillons surtout en méthodologie Agile. Geneviève Pha participe donc chaque matin à un scrum, une rencontre d’une quinzaine de minutes avec l’analyste d’affaires et les développeurs. À ce moment, l’équipe fait un retour rapide sur les tâches effectuées la veille et cible les bloquants de chacun qui nécessiteraient l’aide des autres membres de l’équipe. Un plan de la journée est aussi mis en place.

Pour bien planifier sa journée, notre analyste en assurance qualité utilise un tableau de bord qui lui indique les analyses et les tests à réaliser en fonction des priorités, mais aussi des éléments prêts pour les tests. Elle a donc une idée claire du déroulement de sa journée. En cours de route, il se peut qu’elle soit appelée à rencontrer l’analyste d’affaires ou les développeurs pour éclaircir certains points. Il se peut aussi que sa participation à des rencontres sur l’évolution du projet soit nécessaire (présentation au client, rétroaction, évaluation, etc.). Ses tâches quotidiennes dépendent de l’avancement d’un projet (le rôle de l’analyste en assurance qualité n’est pas le même selon l’étape à laquelle le projet est rendu).

 

Comment déterminer si un produit réussit le test de qualité?

Bien entendu, il y a des critères de base pour déterminer si une application ou un logiciel réussit son test de qualité, mais aussi pour déterminer ce qui consiste en une anomalie. C’est l’analyste d’affaires qui connaît les critères d’acceptation puisqu’il les a préalablement déterminés avec le client.

Les critères d’acceptation de base doivent être respectés: le client y tient. Ils doivent aussi être mis en place de façon à ne pas nuire aux autres fonctionnalités de l’application. Les critères d’acceptation avancés sont, quant à eux, moins prioritaires. Étant donné que le temps est souvent un facteur crucial dans la conception d’une application, il est rarement possible de faire tous les tests voulus. Les critères d’acceptation avancés sont souvent ceux que l’on va abandonner. On préfère livrer un produit qui fonctionne bien, quitte à peaufiner les fonctionnalités avancées un peu plus tard.

Si un logiciel ne passe pas le test de qualité, il est retourné à l’équipe de conception avec une liste de correctifs à apporter. Lorsque l’analyste en assurance qualité n’est pas certain s’il s’agit d’une anomalie ou non, il fait appel à l’analyste d’affaires qui tranche (parfois avec l’aide du client) selon ses connaissances des besoins du client.

Dans tous les cas, l’analyste en assurance qualité est un membre de l’équipe très important dans le développement des logiciels et des applications. Sa minutie, son souci du détail, son autonomie et sa bonne méthodologie permettent de livrer des produits de qualité qui sont intuitifs pour les utilisateurs. Leur flexibilité et leur capacité à se mettre à la place du client font d’eux des pièces maîtresses au bon déroulement d’un projet!

Contactez-nous pour découvrir comment Geneviève et son équipe peuvent développer un produit personnalisé à vos besoins!

 

Articles recommandés
Rôle de l'analyste d'affairesGestion de projets