Par Fabien 30 mai 2022
En collaboration avec Joanna et Benoit

Gagner son pain: mieux comprendre les rôles de direction chez Uzinakod

La confiture de fruits et le beurre d’arachides sont associés l’un à l’autre depuis longtemps. Étrange, n’est-ce pas? Ces deux ingrédients sont pourtant complètement différents. Individuellement, ils sont bons et pourraient très bien vivre l’un sans l’autre.

Lorsqu’ils font équipe ensemble, c’est là que la magie opère. Le sucré rencontre le salé, les textures se fusionnent nous donnant droit à un sublime goûter. La table est donc mise pour une délicieuse analogie avec deux rôles de direction chez Uzinakod: la Directrice du bureau de projets et le Directeur du développement logiciel.

Malgré une différence à couper au couteau dans leur champ d’expertise, de nombreuses similitudes entre ces deux métiers s’y retrouvent, notamment dans la gestion et l’accompagnement des collaborateurs.

Pour comprendre un peu mieux ce qui les distingue, nous avons discuté avec Joanna Couturier, Directrice du bureau de projets, et Benoit Provost, Directeur du développement logiciel chez nous, qui ont accepté de nous décrire leur rôle au sein de leur équipe respective.

Quelles sont leurs principales missions?

La directrice du bureau de projets est chargée de piloter toutes les activités dans le cadre de projets divers. De la négociation à la signature du contrat, elle est aussi amenée à coordonner les propositions commerciales avec son équipe et les différents intervenants.

En qualité de gestionnaire, elle va notamment superviser les chargés de projets, les analystes d’affaires et les experts qualité.

Le directeur du développement logiciel quant à lui coordonne les projets sur la partie plus technique. Il aura donc à gérer les développeurs, les architectes et les chefs d’équipe en développement.

Son rôle lui donne la responsabilité sur les contraintes temporelles, l’attribution des ressources, les mouvements d’équipe, les choix technologiques, le mentorat et bien d’autres.

Les tâches tant pour la direction du bureau de projets et du développement logiciel sont très variées. Il n’existe pas en soi de journée typique, car les jours ne sont en effet jamais identiques. Cependant, on peut les regrouper dans quatre grands volets:

1. Stratégique

Cet aspect est notamment tourné sur l’avenir de l’entreprise et de son organisation. D’un point de vue du développement logiciel, il s’agira de se pencher sur les différents enjeux technologiques et les nouvelles pratiques de développement.

Quant au département du bureau de projets, cela va plutôt s’appliquer au niveau du suivi des projets par une veille et une analyse des ventes, mais aussi des offres et des besoins des clients afin d’avoir une vision sur le futur.

2. Gestion de crise

Il n’est pas rare de rencontrer des problèmes lors d’un projet surtout s’il est de longue durée. Des personnes peuvent arriver au-delà de leurs capacités émotionnelles ou même techniques. En tant que directeur, il faut alors intervenir et reprendre le contrôle de la situation. Il est important que les membres de l’équipe soient bien outillés pour travailler dans de bonnes conditions.

Mais les événements peuvent parfois aussi venir du côté du client. Il faut alors savoir s’adapter, et gérer ces imprévus en trouvant une solution adéquate et favorable pour toutes les parties.

L’objectif est donc de créer un environnement propice au succès, aussi bien pour l’équipe projet que pour le client.

3. Opérationnel

Même si l’intervention opérationnelle s’effectue de moins en moins, le directeur est parfois amené à s’impliquer sur le terrain. Il ne doit pas craindre de relever ses manches et de mettre la main à la pâte pour aider les membres de son équipe. On peut y trouver une facilité lorsqu’on possède déjà une expérience du métier comme Benoit et Joanna.

Cette connaissance du terrain permet, en tant que gestionnaire, une meilleure compréhension et une confrontation plus efficace face aux problèmes rencontrés. De plus, cela permet d’instaurer une certaine proximité avec ses collaborateurs.

4. Humain

La relation humaine est très importante, elle compose même l’une des valeurs fondamentales d’Uzinakod. En tant que gestionnaire, la motivation des équipes est primordiale pour assurer leur performance. Il y a une vocation à ce que les membres de l’équipe travaillent dans de bonnes conditions et qu’ils se sentent bien. C’est d’ailleurs à quoi les one-on-one vont servir.

Le but est de créer un réel lien de proximité et permanent avec chacun des employés, qui ne se limite pas seulement au suivi du projet. Il faut chercher à les connaître, à comprendre comment les motiver et à découvrir leur potentiel qui servira de différenciateur et deviendra une réelle force pour l’équipe.

Benoit Provost, Directeur du développement logiciel

Quels sont les requis à avoir dans ces rôles de direction?

Savoir écouter

Un bon gestionnaire doit savoir écouter, car il doit comprendre les besoins et les aspirations de ses collaborateurs. Il faut être ouvert aux échanges, et également aux remarques tout en gardant un bon équilibre. Savoir écouter, c’est prendre en considération l’avis des autres, car l’échange entre directeur et employés amène souvent à trouver les bonnes solutions.

Au-delà de la réalisation du projet, il s’agit aussi de prêter attention aux motivations de ses employés afin qu’ils se sentent impliqués dans leur travail et dans la vie de l’entreprise.

Être un partenaire de confiance

Un lien de proximité est nécessaire notamment pour créer une relation de confiance entre la direction et les membres de son équipe. Cela doit en principe aider à favoriser le sentiment d’appartenance de l’employé et le faire adhérer aux valeurs de l’entreprise.

Ce rapport de proximité avec les équipiers est un travail en continu qu’il faut entretenir et rendre solide. En faisant confiance à l’intégrité et aux compétences de chaque collaborateur, cela les rend même plus productifs.

Faire preuve d’humilité et d’adaptation

L’humilité est une qualité importante pour garantir l’engagement au sein des équipes. Savoir être humble, c’est admettre qu’en tant que directeur, on a pu se tromper. C’est également faire preuve de respect envers les membres de son équipe, notamment en apportant parfois son aide sur le terrain. Faire preuve d’humilité implique surtout d’écouter les idées et les avis de ses employés qui favorisent le travail et la performance de l’équipe.

Mais la difficulté peut aussi venir des différents caractères qui composent une équipe. En effet, il faut savoir s’adapter à chaque profil. Il peut arriver que certaines personnes plus expérimentées soient dirigées par des directeurs plus jeunes. C’est d’ailleurs pour cela qu’on peut voir des styles de management différents.

Être un visionnaire

Le après? Il est nécessaire de se projeter vers l’avenir en se posant les bonnes questions afin d’anticiper les changements à venir. Une veille et une analyse sont donc nécessaires pour identifier les nouvelles demandes des clients.

Être visionnaire, c’est également voir loin devant et prévoir les chemins qu’il faudra emprunter pour amener les membres de son équipe à atteindre les objectifs.

Joanna Couturier, Directrice du bureau de projets

Quelles sont les interactions avec les autres équipes?

Au-delà du domaine d’affaires qui diffère, on retrouve aussi bien une bonne entente avec les autres équipes des différents départements. Il peut arriver que des membres de l’équipe du bureau de projets sollicitent le directeur de développement logiciel et inversement.

Les différents directeurs sont aussi amenés à échanger entre eux. Ils sont avant tout des «collègues», même avec un titre de direction. Cela permet ainsi l’existence d’une belle dynamique au sein de toute l’entreprise grâce à une communication qui n’est pas clôturée selon les départements. C’est ce qui favorise d’ailleurs la culture d’Uzinakod.

Conclusion

Dans ces postes de direction, la qualité d’encadrement et de la gestion des équipes est fondamentale pour mener à bien un projet. On peut résumer cela par ces maîtres mots:

«Écouter, conseiller, encadrer et accompagner les collaborateurs.»

Un rôle qui n’est pas toujours de tout repos, car il exige beaucoup de responsabilités, et des compétences variées en qualité de bon gestionnaire.

D’autre part, il nécessite de prêter attention à l’évolution de l’entreprise à travers les besoins des clients et l’offre de service à développer afin d’anticiper les différentes actions à mettre en place, notamment en matière d’organisation et de structure.

En apprendre plus sur les rôles de nos directeurs du bureau de projets et du développement logiciel t’ont donné faim envie de rejoindre leur équipe? C’est toujours possible! Visite notre page Carrières pour découvrir les postes disponibles. 😊

Articles recommandés
Publié le 7 avril 2022

Le guide 2022 pour instaurer des rencontres individuelles dans votre entreprise

Voici différents arguments pour vous convaincre d'instaurer des rencontres one-on-one au sein de votre entreprise.

En lire plus
Publié le 23 mars 2022

Le savoir-être: la touche finale d'un bon développeur

Un développeur possède un grand pouvoir dans la conception d’une application ou de toute solution sur mesure. Son rôle est pluridisciplinaire. Pour être au sommet de son art, il ne suffit pas d’avoir une bonne technique ou de connaître son langage sur le bout de ses doigts. Il faut être ap

En lire plus
Partager sur